La fois que je me suis cassée un pied.

Plus jeune j’avais un peu de fierté mal placée.

Le genre de fierté conne qui fait que tu portes des souliers de type sabot en suède (jugez pas, j’suis sur que vous en avez eu.) a -25 en plein mois de février.

Également le genre de fierté conne qui fait que t’es trop cool pour un sac d’école. Voyons dont, qui a besoin de ses deux bras dans la vie.

L’autobus arrêtait à environ 8 maisons de chez nous, belle p’tite marche de fin de journée. Sauf qu’un jour en descendant du bus, j’ai pilé dans le seul nid de poule du quartier et me suis viré la cheville. Je me suis retrouvée dret là, sur le coin de la rue, effouaré par terre, à pleurer comme une dinde, pis le chauffeur est parti. Sale rat.

En gros là, se casser le fibula, ça fait comme quand tu pète un céleri en deux dans un bol d’eau. Plouk. Cassé. Vous pouvez checker sur wikipedia, vous aller voir que c’est un os relativement important dans le maintient d’une bonne mobilité.

Une marche de 8 maisons plus tard, je me ramasse à l’urgence avec une cheville plus large qu’un cantaloup. J’attendais dans ma chaise roulante de me faire dire le diagnostique que je connaissais déjà quand mon père, pour briser le silence, a eu la bonne idée de me tirer l’orteil du milieu de mon pied cassé… Le pied m’a spasmé, j’ai crié pis j’ai eu de la codéine. Une semaine d’attelle plus tard, j’attendais pour me faire poser un plâtre a Chicoutimi. Sauf que le gars là, celui qu’on appelle l’orthopédiste, il trouvait pas ça assez hot mon affaire. Ça fait qu’il a fallu qu’il me visse ça. Les garçons et leur coffres à outil. Tous les mêmes. Ils m’ont gazés, vissé le pied, renvoyé chez nous une semaine avant de me plâtrer pour de bon. Un plâtre non hydrofuge pour ne pas mouiller ma mini incision, mais avec un beau petit talon pour marcher parce que moi et les béquilles ça provoque un déboullage d’escalier à coup sur (oui, c’est arrivé. Le soir même du tirage d’orteil).

Une semaine après la pose de ma patte bleue, j’allais a New York avec l’école. Je te dis que le premier soir, sous la pluie battante, je l’ai trouvé poche. Mon beau plâtre non hydrofuge s’est gonflé d’eau. Je me suis donc ramassé au deuxième étage du McDo a me stuffer le pied de napkin. Méchante swompe. En tout cas, y’ont pas faite d’argent avec moi ce soir la. 4 kg de napkin contre un milkshake. Bin oui, y’ont ça au McDo à New-York des milkshakes. En Écosse aussi d’ailleurs. On a pas mal de croûtes a manger au Québec!
J’ai finis à sécher ça dans ma chambre d’hôtel à grand coup de séchoir à cheveux.

C’est beau New-York.

Je ne crois pas avoir jamais reporté ces p’tits souliers la. Ça tient du sport extrême porter ça. Je m’en tiens au bottes a tuyau astheur, un choix que je considère pas mal moins risqué.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s