Rêve prémonitoire… Or so

Un jour il y a une médium pour le moins populaire qui a entrepris le voyage jusqu’au Saguenay pour y rencontrer quelques âmes crédules, dont moi. Ce genre de truc la, je sais pas pour toi, mais ça me captive. C’était pas la première que je voyais et je dois dire que ma première expérience s’est avéré assez juste. Genre horriblement juste.
Ça fait que. Je sais pas trop quel soir c’était, elle était dans un hôtel question d’avoir la paix pis on se pointait là un après l’autre comme des p’tites brebis qui savent pas trop à quoi s’attendre. Je l’ai pas full aimé elle. Elle m’a pas dit des trucs cools comme l’autre. C’tais négatif. J’suis pas nécessairement quelqu’un de positif dans la vie, mais de là a me faire jeter ça dans face… C’est comme, ta gueule Barbie. Mais dans toute la bullshit qu’elle m’a récitée durant mes 30 minutes à 80 piasses, elle a fini par me dire que j’avais un bon instinct. (Je sais, merci.) Pis la, c’tais pas fini avec ses punchs de fin de show, elle m’a dit que ma sœur et moi, on passe notre temps à faire des rêves prémonitoires, de les prendre au sérieux.
Je vous épargne donc les douzaines de rêves qu’on a analysés et auxquels on a accordé une importance digne d’un être sénile. Sauf que la, l’hiver passé, on a booké notre voyage de rêve en Écosse. L’affaire stressante toi. On était loin de nos petits voyages dans le sud. Bref, de mon côté je me suis mise à rêver non-stop que j’oubliais mon passeport et que j’arrivais à l’aéroport de Québec pis que je pouvais pas partir. Cauchemar. Ma sœur elle, a rêvait qu’en repartant de là-bas ils ne voulaient pas me laisser rentrer dans l’avion. Le jour J arrive et je peux vous dire que j’avais le passeport cousu direct su’a peau. Finalement tout a bien été. On a fait un super beau voyage, jusqu’au retour. On a été 2 semaines déconnecté de tout nous. Alors on n’a pas vraiment su qu’il y avait encore eu de la marde quelque part dans les pays orientaux et que tout à coup les consulats américains étaient menacés. On arrive à Glasgow et il y avait un poste de sécurité avant même le poste d’enregistrement des bagages. Pas allumé nous… sont peut-être juste freak à Glasgow. Fek la madame nous demande dans un anglais charcuté si on a des objets coupants avec nous. Avec mon honnêteté hors du commun, je lui avoue avoir des ciseaux à ongle dans ma valise. Oh l’erreur. L’erreur. T’aurais du voir sa face. J’ai eu droit à un interrogatoire en règle. J’lui ai gentiment offert d’ouvrir ma valise pour lui montrer mes inoffensifs petits ciseaux. Niet. Bref a fini par voir que j’ai plus de gênes communs avec un bébé chat que d’une hyène et elle nous a laissé partir. On arrive pour rentrer dans l’avion pis l’autre madame est comme non, toi tu rentre pas. La je vois dans les yeux de ma sœur qu’elle est à la fois fière que ce soit son rêve à elle qui ai marché et aussi paniquée d’être à l’autre bout du monde et risquer de revenir sans sa grande sœur d’amour. Elle a du rentrer dans l’avion pendant qu’ils vidaient mes affaires sur une table sans pitié et que je passais à la fouille au corps. Y’en ont pas trouvé de petit ciseaux. J’suis rentrée dans l’avion, pis on est revenue chez nous.
La prochaine fois, j’apprendrai à mentir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s